LIVRES

 

Les Chroniques des Fleurs d'Opale,
Tome I - La Candeur de la Rose, Partie 1

ISBN-978-2-9560652-0-3

Si seulement j'avais su combien ma vie allait basculer.
Comment l'enfer m'aurait enchaînée.

Si seulement j'avais pu entrevoir les rouages du destin.
Les rencontres comme les pièges, les obstacles comme les révélations.

Si j'avais su mieux distinguer bontés et malveillances.
Amours, amitiés ou loyautés.

Cette histoire serait tout autre. Mon histoire.
Preuve que même les Dieux ne peuvent tout savoir.

Rare rescapée du massacre de son village natal, Diphtil, une jeune fille du peuple de l’Air, est sauvée en territoire ennemi grâce au symbole étrange qu’elle porte sur le front. Elle serait la cinquième fille de la Déesse Aveugle. Séquestrée dans un monastère et manipulée par le prêtre Sarïn qui compte la livrer au roi une fois ses pouvoirs éveillés, elle est libérée par son frère, Naid, qui la persuade de partir avec lui.

Sauf que les terres de l’Edenor sont semées de dangers et que la cruauté de certaines personnes, hantées par la haine et la guerre, s’opposent à la candeur de Diphtil, avide de découvrir ce monde dont elle a si peu joui.

Mais avant tout, elle veut échapper à son destin. Est-ce possible, lorsque l’on est vouée à devenir une Déesse ?

Les Chroniques des Fleurs d'Opale,
Tome I - La Candeur de la Rose, Partie 2

ISBN-978-2-9560652-2-7

Entre mes mains réside un pouvoir, qui me permet d'apporter l'espoir.

La guérison, la paix et l'amour.

Jusque-là, je n'ai répandu que le malheur.

La mort, la guerre et la vengeance.

Pour ceux que je n'ai pas pu sauver, pour ceux que je dois encore protéger.
Il est temps pour la Déesse de s'éveiller.

Dépossédée et trahie de toutes parts, Diphtil n’a pas d’autre choix que de poursuivre le destin que les Dieux lui montrent du doigt. Mais sa foi ébranlée, la jeune Neltiade commence à remettre en question leurs décisions, à aller à leur encontre. Naid à ses côtés, elle revient sur ses premiers pas de femme libre, mais décide de remonter jusqu’à la capitale de l’Empire. Là où la prophétie du Devin de Naralir devra s’accomplir.

Ni le prêtre Sarïn ni Drehardir, le roi d’Edenor, n’acceptent que la Déesse franchisse la frontière. Et pour cela, ils mettront tout en œuvre, quels que soient les moyens, quelle que soit l’issue…

Mais il persiste un dilemme qui pourrait bien changer le monde. Diphtil doit choisir celle qui défendra ses intérêts : la Déesse de Vie ou celle de la Mort ?

Les Chroniques des Fleurs d'Opale,
Tome II - La Fougue du Lys, Partie 1

ISBN-978-2-9560652-7-2

 

Je pouvais gravir les plus hautes montagnes, traverser les plus vastes océans.

D’un geste, je pouvais épargner une vie,

D’un claquement de doigts, je pouvais la retirer.

Je pouvais rassembler les plus grandes richesses, les plus grandes armées.

Je pouvais avoir le monde à mes pieds,

Mais je ne pouvais pas te sauver.

 

Ta sœur, en revanche, le fera.

Le diadème d'améthystes en sa possession, Diphtil ne voit pas sa vie s'apaiser pour autant. Reconstruisant sur les ruines de la guerre encore présente dans le cœur de beaucoup, elle fait désormais face aux tragédies qui surviennent au sein de sa propre famille ; sa fille benjamine, Saada, est atteinte d'un mal incurable lui infligeant une souffrance perpétuelle.
Vingt-six ans après sa fuite de Myrtis, Diphtil voit sa fille aînée, la fougueuse Isophine, partir pour les contrées lointaines de Tsin-Do, en proie à sa plus grande révolte, pour rassembler les morceaux d'un antique sceptre qui pourrait contrer la malédiction. Mais la princesse rebelle est loin de s'imaginer les conséquences de ses actes, tiraillée entre ses devoirs diplomatiques d'héritière de l'Empire et son infrangible détermination à sauver sa petite sœur.
Isophine doit faire ses preuves en tant que fille de Déesse, mais deviendra-t-elle l'héroïne du peuple ou celle de sa famille ?

Couverture révélée en 2020

réalisée par Anna Dittmann

Les Chroniques des Fleurs d'Opale,
Tome II - La Fougue du Lys, Partie 2

ISBN...

 

Résumé non révélé

Illustrations par Anna Dittmann ; typographie par Tiphs

Questions

 

Le tome I, la Candeur de la Rose, est divisé en deux parties pour des questions purement logistiques. Le tome entier comptabilisant plus de 700 pages word, il était humainement impossible de l'imprimer en une fois.

  • Quelles différences entre parties 1 et 2 ?

La partie 1 (roman de 468 pages) fait clairement plus office "d'introduction". On assiste au début du voyage. Diphtil est encore toute innocente, pleine de rêves. On découvre tout juste, en surface, le monde des Fleurs. Le temps de mettre tous les éléments en place.
Il survient une grosse cassure entre les parties 1 et 2, qui provoque un retournement de situation. La partie 2 est plus sombre, plus sérieuse, et aborde l'histoire d'une manière un peu plus politique.

  • La lecture du tome I implique-t-elle forcément de lire plus tard le tome II ?

Absolument pas ! Dans cette saga, tous les tomes sont indépendants les uns des autres. L'univers reste le même, certains personnages traversent les âges, mais les héroïnes des tomes sont différentes et les intrigues ne sont pas les mêmes. Les époques varient de la même manière. Les tomes pourront être lus de manière complètement indépendante les uns des autres, mais la continuité permet malgré tout de mieux comprendre certains points, car certains passages des tomes ultérieurs pourraient faire référence à des tomes précédents.

  • Quels sont les thèmes abordés ?

Dans le tome I est étudiée surtout l'évolution de cette jeune femme candide qu'est Diphtil. Le passage vers l'âge adulte. La question du rapport à la religion est développée. Contrairement à beaucoup d'histoires, je me plais également à étudier l'évolution d'une relation amoureuse au sein d'une quête épique, et comment les péripéties peuvent la mettre à mal (parce que les bisous à la fin du roman, c'est drôle un instant, mais ça ne veut pas tout dire, héhé !). La question de la discrimination est également abordée (différences entre les peuples). Mais surtout, je traite du destin. De cette notion de fatalité. Peut-on échapper à son destin. 

  • Quel est le public visé par les Chroniques des Fleurs d'Opale ?

Toute personne désirant s'immiscer, le temps d'une lecture, dans un nouvel univers. Les débutants du genre sont les bienvenus, de même que ceux qui souhaitent se réconcilier avec la fantasy, car l'histoire reprend les codes classiques du genre. Les grands amateurs de SFFF trouveront peut-être là une histoire plus fraîche, plus innocente, plus féminine peut-être. 

Cependant, du fait de la présence de scènes parfois violentes ou érotiques, ces romans ne sont pas à placer dans toutes les mains.

ME SUIVRE

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • YouTube Social  Icon

© 2016-2019 par Ielenna. Créé avec Wix.com | Mentions légales